Sébastien JEAN-JEAN ” Nous sommes tous engagés bénévolement dans nos clubs pour faire grandir le Hockey. “

Agé de 41 ans, masseur kinésithérapeute, Sébastien, a débuté sous les couleurs de l’Union Sportive de Saint Forgeux, club créé par ses parents dans les années 1980. Joueur du FC Lyon-TC Lyon, il a aussi connu le Racing Club France, et évolue désormais au FCL Hockey Club. Sébastien a œuvré plusieurs années en Equipe de France, en salle comme en gazon, avec notamment à son palmarès 1 championnat d’Europe B, un titre de champion de France Vétérans avec le FCL HC, mais surtout 10 titres de champions de France en jeunes avec le FLC et 1 Coupe d’Europe B avec le Racing.

Parmi les nombreux beaux moments passés sur les terrains, son plus beau souvenir reste le Tournoi de Qualification Olympique en Inde devant 18 000 spectateurs, une grande émotion pour lui qu’il souhaite à tous les hockeyeurs. Son plus grand regret est de ne pas être parvenu à deux reprises à se qualifier en Coupe du Monde avec l’équipe de France, et de ne pas avoir eu l’occasion de goûter aux joies d’un titre en élite. Pour autant, l’esprit de convivialité est particulièrement apprécié par Sébastien. Il a d’ailleurs participé aux compétitions des Masters auxquelles il est fortement attaché.
Il milite pour que le hockey puisse acquérir davantage de professionnalisme et développe son nombre de pratiquants. Sébastien consacre du temps aux jeunes de son club U10-U12.

Chez les Jean-Jean, le hockey se pratique en famille dès le plus jeune âge ! Bernard et Florence Jean-Jean ont transmis leur passion et engagement à leurs enfants ; Sandrine, Nicolas et Cédric. Sébastien et Aurélie ont eux aussi converti leurs enfants, Victor, Aglaé et Archibald qui portent les couleurs rouge et blanc du FLC.
Après une prépa à l’INSEP, l’école de kiné à Saint Maurice, Sébastien s’est installé en 2006 à Lyon. Il est désormais spécialisé dans le sport avec des nouveaux protocoles de rééducation.
Il souhaite s’engager auprès de Jean-François BOYER pour accompagner le Hockey français à préparer les J.O de Paris et surtout l’après J.O. Il espère tant que dans 4 ans le hockey devienne un sport plus connu et reconnu en France pour ses valeurs et sa beauté. Dans 10 ans, il rêve que notre discipline soit installée dans le paysage sportif français. Il consacrera son énergie et ses compétences au service du développement et du haut-niveau.

Entre nous,
>> quel est votre rêve le plus fou ? Un titre olympique pour la France !
>> quel est votre message aux clubs ? Nous sommes tous engagés bénévolement dans nos clubs pour faire grandir le Hockey. Même si nos objectifs sont communs, les moyens pour y parvenir peuvent être différents. Pour autant, il faut rester unis pour le développement de notre sport. Nous devons augmenter notre nombre de licenciés et améliorer notre exposition. Les J.O sont un excellent accélérateur de notoriété, mais il faudra être capable d’être au rendez-vous et performer lors de cette compétition si nous voulons avoir de retombées concrètes. Le (très) haut niveau est primordial pour y arriver, il faudra nous préparer à accueillir les futurs championnes et champions avec l’aide de tous les clubs (des plus gros aux plus petits en passant par ceux qui vont émerger).

Nous utilisons des cookies....