Pour un hockey d’excellence

Projet stratégique 2024 et Plus

Pour un hockey
d’excellence

“au féminin et au masculin”

Nos challenges
  • Avoir des équipes de France compétitives : monter sur un podium aux JOP 2024
  • Donner à la haute performance les moyens de nos ambitions
  • Pérenniser et accroitre les moyens du haut niveau pour les collectifs masculins
  • Rechercher et pérenniser les budgets destinés aux collectifs féminins
  • Entretenir les contacts avec nos partenaires et multiplier nos actions pour en fidéliser des nouveaux.
  • Mettre le sportif de haut-niveau au cœur du projet de performance
  • Favoriser l’épanouissement tout au long du parcours d’accès au haut-niveau
  • Améliorer la détection et renforcer la formation des jeunes hockeyeurs
  • Garder les jeunes hockeyeurs dans les clubs après leur passage en structure d’entraînement
  • Professionnaliser le haut-niveau en construisant un modèle économique innovant et vertueux
  • Dynamiser l’attractivité des territoires en régionalisant le haut-niveau
  • Renforcer le lien entre les clubs et les structures de haut-niveau fédérales
  • Evaluer de manière objective la filière actuelle (pôle espoir/ pôle France/ EDF)
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Nos propositions
  • Encourager le maintien des jeunes dans leur région le plus longtemps possible, en développant des centres d’entraînement de haut-niveau dans chaque région, dont la vocation serait d’accompagner chaque joueurs/ses dans son projet en complément des pôles nationaux.
  • En accord avec la DTN, et à l’image de ce qui se fait à Nantes ou Bordeaux, ouverture de filières sport/études en liaison avec un club pour permettre aux jeunes d’avoir des entraînements plus denses afin de préparer leur entrée dans la haute performance.
  • Dans les pôles France, développer la formation professionnelle au métier d’entraîneur de hockey.
  • Amélioration de la formation des dirigeants et des dirigeantes et les parcours d’accès vers le haut niveau pour les joueurs, les joueuses, les entraîneurs, afin qu’ils bénéficient d’un accompagnement spécifique.
Construire avec les clubs les conditions du retour de nos joueurs/joueuses dans nos championnats

Il est légitime d’être agacé de voir partir en Belgique, en Hollande ou en Allemagne 1, 2, 3 voire plus de joueurs ou joueuses de son équipe première. Ça appauvrit les championnats alors que l’on cherche justement à les rendre plus attractifs. Faut-il se résoudre et attendre des jours meilleurs ou bien se poser les bonnes questions et préparer les conditions qui inciteront nos meilleurs éléments à revenir dans nos clubs.

Entraîneur, préparateur physique, suivi médical, préparation mentale, niveau de jeu, accompagnement social, défraiement… nous avons un ou deux ans pour créer dans nos clubs les bonnes conditions du retour de nos joueurs et joueuses.

La FFH et la DTN, en relation avec les 2 entraîneurs des collectifs et en partenariat avec les joueurs/euses réuniront les présidents des clubs ELITE dès 2021 pour définir un cahier des charges en vue de faire revenir en France les joueurs/euses partis « apprendre » à l’étranger.

Le hockey, c'est sérieux... J'y joue !

S’approprier les Jeux de 2024 par l’ensemble des clubs, comités et ligues et s’en servir comme d’un argument convaincant. Réussir à trouver des ramasseurs/ramasseuses de balles, bénévoles… pour les 14 jours de compétitions des tournois hommes et dames. Pour se faire ;

  • Mise en place d’un outil de prospection de nouveaux licenciés
  • Universalité : quelles que soient la taille ou le lieu d’implantation du club, tout le monde peut se sentir concerné.
  • Fidélisation : le mode de sélection prévoira que le candidat doit remplir un certain nombre de missions (arbitrage par exemple) et s’inscrire dans la durée pour rester dans la course.
  • Prospection : on pourra utiliser cette campagne de recrutement pour essayer d’entrer dans les écoles et proposer des initiations.

A travers de « Ambition Bleue », l'Agence Nationale du Sport entame une nouvelle relation avec les fédérations et s'engage à investir auprès des fédérations « de manière priorisée sur une analyse objectivée de la capacité de la fédération à obtenir des titres et des médailles et la capacité à élaborer et mettre en œuvre un projet de performance pertinent et réaliste tout en assurant la pérennité́ des performances par le renouvellement de son élite ». Le hockey français accueille les résultats de nos équipes de France H & D acquis en 2018 et 2019 comme un ++, mais il ne mesure pas l'engagement financier que cela exige. Par exemple, le budget des équipes nationales belges est du même niveau que le total du budget de la F.F.H ! Les résultats financiers déficitaires de ces deux dernières années peuvent être considérés par certains comme une dépense qui pouvait attendre, ou un investissement nécessaire pour être entendus par l’ANS et le ministère. La médaille de bronze pour les garçons en 2024 est possible, mais elle a un prix. Une participation honorable de notre équipe Dames en 2024 a aussi son prix. Une collaboration étroite avec la DTN, une volonté affirmée de la FFH de poursuivre les efforts pour les EDF permettront de renforcer les liens avec les pouvoirs publics pour espérer sanctuariser des soutiens dédiés à la haute performance.

Nous utilisons des cookies....