Jean-Marc HAROU “Faire en sorte que la FFH ait les moyens de ses ambitions.”

Agé de 59 ans, Jean-Marc, directeur de production dans le secteur de l’imprimerie, a découvert le Hockey en 2000, à Villeneuve-Loubet. Père de 3 enfants, et grand-père de 6 petits enfants, il ne compte pas le temps consacré au Hockey. Il découvre le hockey par hasard, à l’occasion d’une recherche d’activité sportive à son fils Joris, alors âgé de 5 ans.

Depuis, Joris a quitté le sud de la France pour évoluer et jouer au plus haut niveau en France. A 14 ans, il intègre le CREPS puis l’INSEP. Joris évoluera dans les équipes de France U18 et U21. Il affinera ses expériences sportives au sein des clubs de Nice, Montrouge, Saint Germain, et Paris Jean Bouin. Malheureusement, plusieurs blessures auront eu raison de ses ambitions. Il est aujourd’hui directeur sportif du PJB et entraîneur adjoint de l’équipe de France – de 18 ans.

Jean-Marc est séduit par le fair-play, le sens du collectif et la convivialité qu’il retrouve notamment autour des terrains. Après avoir profité du tennis, il fut d’ailleurs Secrétaire général du club de Cergy entre 1994 et 1998, il s’investit pleinement dans l’univers du hockey et assume plusieurs responsabilités ; président de l’ESVL et membre du bureau, il est actuellement, Vice-Président de la ligue PACA, et membre du comité Directeur de la FFH depuis une dizaine d’années et responsable de la zone 4 pour le compte de la Commission Sportive Nationale.

Durant sa présidence de l’ES de Villeneuve-Loubet, sa grande fierté résulte dans le titre de Champion de France en salle des – de 21 ans garçons, et du succès de l’équipe féminine, devenue une équipe redoutée en salle. Il fut notamment à l’initiative de l’organisation de stages – de 14 ans très prometteurs, en lien avec la Direction Technique Nationale, durant 5 années. Pour le compte la Fédération, il contribua à lancer les actions de mécénat pour soutenir les équipes de France, en particulier les – de 21 ans pour leur Coupe du Monde à New Delhi. Il consacra beaucoup d’énergie, aux côtés de Philippe GOURDIN, à emmener 30 jeunes du pôle France deux semaines aux J.O de Londres.

A ses yeux, ce qu’il manque au Hockey c’est une ouverture plus aboutie aux autres. Il a la profonde conviction que le Hockey est un sport attrayant, spectaculaire et qui demande à se développer et à être vu. Il est prêt à se mobiliser encore davantage, aux côtés de Jean-François BOYER, pour contribuer à faire connaitre la discipline, participer à son développement et voir les jeunes progresser.
Il dirige actuellement deux sites de production situés dans le Var, dans un groupe leader de l’imprimerie en France.

Entre nous,
>> Quel est votre rêve le plus fou ? une médaille olympique aux JO Paris, bien sûr !
>> quelle est votre priorité ? faire en sorte que la FFH ait les moyens de ses ambitions.
>> Avez-vous un message à adresser aux clubs ? sans vous la fédération n’est rien, mais ensemble tout est possible.

Nous utilisons des cookies....